vendredi 18 décembre 2015

Les émulsifiants



Les émulsifiants




Depuis quelques temps je fais mes crèmes toute seule comme une grande. C'est bien et j'en suis très fière. Le bémol est que je ne fais que reproduire les recettes des autres que je trouve sur la toile. Tantôt ça marche tantôt c'est le fiasco. C'est la situation de nombreuses parmi nous. 

Je ne vais pas vous faire un article sur les crèmes (vous pouvez vous référer à un article antérieure (ma crème 101 auteures : Sabrina et moi ) mais plutôt vous parler d'éléments principaux d'une crème : les émulsifiants. 

Dans cet article, je vais vous présenter les différents types d’émulsifiants, leurs caractéristiques, leurs utilisations et bien d’autres informations qui j’espère vous serviront pour la réalisation future de vos émulsions.

L’émulsifiant : c’est un élément qui permet à deux (2) corps non miscibles (eau et huile) de tenir ensemble dans un mélange stable; ce qui donne une émulsion. L’émulsion peut être un lait ou lotion, ou une crème en fonction de sa texture, sa viscosité, sa fluidité, etc.
L’émulsifiant, vu qu’il aide 2 corps, les huiles et l’eau à se mélanger, doit donc avoir une particularité; celle d’être capable de se comporter à la fois comme un élément hydrophile (polaire) et lipophile (apolaire). Il a une nature amphiphile.



L’émulsifiant va fonctionner en aidant un corps à se disperser dans l’autre. Ainsi quand l’huile est dispersée dans l’eau on obtient une émulsion huile dans eau H/E (ou O/W en anglais) et dans le cas inverse une émulsion E/H (W/O).






Les types d’émulsifiants

En se basant sur leur mode de fonctionnement on a deux grands groupes : les émulsifiants H/E et E/H. Un élément permet de faire cette classification, c’est l’HLB (hydophile-lipophile balance) l’équilibre entre le pôle hydrophile et lipophile. La valeur HLB varie de 0 à 20. Les émulsifiants ayant une valeur HLB inférieure à 8 donneront des émulsions E/H et ceux au HLB supérieure à 8 donneront des émulsions H/E.
Parmi les éléments stabilisateurs des émulsions (tension interfaciale, sédimentation, rapport des phases ...) l'équilibre entre le ratio HLB des huiles/beurres et celui des émulsifiants est capitale (valable uniquement pour les émulsions H/E et mixtes).*

Les exemples d'émulsifiants 

La cire émulsifiante végétale Polawax (Cetearyl alcohol and polysorbate 60 – Emulsifying wax) facile d’utilisation, cette cire donne des émulsions  H/E très stables et de belle texture, hydratante, pénétrante ; idéale pour les débutants. Aussi appelé cire émulsifiante n°1. Elle permet de réaliser des laits, des crèmes et d’autres préparations. Voir fiche technique1
Il existe d’autres émulsifiants développés par la recherche pour les cosmétiques bio et naturels. Ce sont entre autres les cires émulsifiantes n°2, n°3, émulsifiant L, émulsifiant VE, emulsifiant conditionner (pour les produits capillaires) etc… 1 2. Ces émulsifiants sont d’origine végétale et facile d’utilisation. Certains sont des co-émulsifiants et se combinent bien entre eux tels les émulsifiants VE et MF.

Les esters de sucre (sucrose stearate) sont des tensioactifs non-ioniques présentant de nombreux avantages dont la diversité de structures disponibles et le caractère inoffensif tant pour la santé que pour l’environnement. Les techniques de synthèse des esters de sucres évoluent considérablement depuis une décennie3. On y retrouve les esters de saccharose, de sorbitan (connus sous le nom de Tween et Span) et les alkylpolyglycosides (issus du glucose).
Les esters de sucres sont solubles dans l’eau. Ils permettent aussi de faire des émulsions à basse température 40°C (dans ce cas ils sont dispersés dans la phase de gras). Ils donnent des émulsions fluides, légères et douces. On les utilise dans les crèmes pour visage et corps, soins anti-rides, masques, soins pour peaux sensibles.

Olivem 1000 (Cetearyl olivate, Sorbitane olivate) très facile à utiliser, cet émulsifiant a un bon pouvoir hydratant, répare et tonifie l’élasticité cutanée. Elle rentre dans la préparation des crèmes corps et visage (jour et nuit) produits capillaires, soins contours des yeux, soins pour bébé, etc. voir fiche technique2

BTMS (Cetearyl Alcohol and Behentrimonium Methosulfate) fabriqué à partir de beurre de coco, palme, colza. Cet émulsifiant permet d’avoir des émulsions douce à l’aspect de crème fouettée. Adoucissant aussi bien pour la peau que pour les cheveux, il rentre dans la fabrication de crèmes, shampoings et démêlants. Convient aux préparations qui ont des pH légèrement acide tels les shampoings, gels douche, produits d’hygiène intime. Voir fiche technique3

Alcool cétylique (cétyl alcohol) d’origine végétale, le beurre de coco (remplace celui issu du gras de baleine) c’est un co-émulsifiant (se combine bien avec le BTMS ou le Polawax) et épaississant qui stabilise les émulsions. Il est émollient et filmogène pour la peau. Il s’utilise dans les crèmes et lotions corporelles, lotions pour bébé. Voir fiche technique4

La cire d'abeille (cera alba) n’est pas en soi un émulsifiant. Elle le devient  lorsqu’elle est combinée avec du borax à raison de 1 part de borax pour 16-18 parts de cire. Ceci est aussi valable pour les cires de carnauba et candelilla. La cire est ajoutée à la phase de gras tandis que le borax l'est dans la phase aqueuse. Les cires sont adoucissantes et émollientes. Elles épaississent les émulsions. On les utilise dans des crèmes, onguents, déodorants, etc. Voir fiche technique5

Lecithine de soja (lecithin) est considéré comme un co-émulsifiant; d’origine végétale il est également produit par notre organisme. Il se présente sous forme d’un liquide visqueux (ressemble au miel). Ses propriétés émollientes et nourrissantes en font un excellent choix pour les préparations riches et réparatrices (soins du visage). Afin de stabiliser les émulsions qui en contiennent, on ajoute toujours dans la phase aqueuse de la gomme xanthane par exemple à raison de 0.5% de la phase.

Remarque : l'utilisation d'un émulsifiant ne garantit pas à 100% la stabilité d'une émulsion. En effet, l'ajout d'épaississants (acide stéarique, alcool cétylique, cire ...) et/ou viscosifiants (les gommes) contribue à avoir des émulsions qui ne cassent pas de même que l'utilisation de co-émulsifiants et l'association de 2 ou 3 émulsifiants. De manière générale l'ajout de ces additifs devra se faire presque toujours lorsque le taux de l'émulsifiant est inférieur à 8%. 

Tableau récapitulatif 


Nom
Aspect /couleur 
Phase de fusion
Température de fusion °C
Texture des émulsions
Valeur HLB
Pourcentage dans les préparations
Valeur comédogène
Types de peaux
Ajout de viscosifiant et /ou co-émulsifiant
3
5-6
8+
Polawax
Pastille-blanc cassé
Gras
48-50
Soyeuse, douce
8
3-8 (voir 10)
2
Tout, surtout normal à sec

+


+

+/-
Les esters de sucres
Poudre-blanc
Eau/gras
Froid et chaud
Douce, fluide
variable
3-20
-
Tout, peau sensible

+

+

+
Olivem 1000
Paillette-blanc cassé
Gras  
65-75
Douce, onctueuse
9
3-8 (voir 10)
1
Tout
+
+/-
+/-
BTMS
Pastille-blanc
Gras
55-60
Soyeux, un peu mousseuse
8
1-10
1
Tout type de peau et cheveux

+/-

+/-

+/-
Alcool cétylique
Pastille-blanc
Gras
Environ 50
Épais, onctueux
16
2/5
2
Tout, peau sèche
+
+
+
Cire d’abeille
Morceaux, pastilles-jaune, blanc
Gras
>60
Gras, épais
4
1-10
2/5
Tout, normale à sèche

+/-

+/-

+/-
Lecithine de soja
Liquide visqueux-couleur miel
Gras
-
Soyeuse, onctueuse
4
3-5
1
Tout, sèche, sensible

+

+

+
+: ajout nécessaire 
+/-: ajout pas nécessaire 

* l'élaboration d'une émulsion sur la base du calcul des valeurs HLB, nécessite de plus amples explications qui ne saurait être résumées ici en 1 ou 2 phrases.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire